OK

Verrières de protection

Entre exigences de la protection du patrimoine bâti et impératifs de la politique énergétique

Parmi les possibilités d’une amélioration énergétique d'une église, les fenêtres sont souvent considérées comme un paramètre essentiel. En conséquence, nombreuses paroisses suisses optent pour la mise en place des verrières de protection doubles pour baisser la consommation d’énergie du bâtiment (avec des vitraux majoritairement datant du 19e et 20e siècle). Les verrières supplémentaires isolantes devraient remplir plusieurs tâches : une meilleure isolation du bâtiment ainsi que la protection et la conservation des vitraux. 

L’objectif principal du projet est premièrement de remettre en cause l'hypothèse selon laquelle l'installation de verrières de protection avec double vitrage est une mesure d'économie d'énergie efficace et deuxièmement d'interroger cette mesure du point de vue de la conservation préventive et de la protection des monuments. Les recherches sont destinées à répondre à plusieurs questions : Jusqu'à quel niveau les doubles verrières de protection répondent-elles aux exigences énergétique, climatique et esthétique ? Quels sont les coûts et bénéfices de ces mesures et valent-elles vraiment la peine ? Quels sont les avantages et désavantages des systèmes modernes (et complexes) par rapport aux systèmes anciens (et simples) quant à la construction et la pose, l'efficacité climatique et thermique, la durabilité des matériaux ou les coûts ?

Une brochure d'information est actuellement en préparation. Basée sur les premiers résultats des études, elle est destinée aux responsables des paroisses, aux architectes et aux conservateurs. Elle aura pour but de les aider à évaluer les différentes options pour une amélioration énergétique du bâtiment et à trouver des verrières de protection adaptées et durables.

Projet en collaboration avec la Empa, section Technologies du batiment, Baumann Akustik und Bauphysik AG, l'Association Professionnelle Suisse du Vitrail (ASPV) et les services des biens culturels en Suisse.

Avec le soutien de la Fondation pour l’encouragement de la protection des biens culturels Zurich.

Rapport final du projet (en allemand) : 

Rapport (PDF, 10.24 MB)
Annexe (PDF, 3.53 MB)

Publications sur ce thème :

  • Sophie WOLF et Stefan TRÜMPLER, Conflicting Priorities: Protective-Glazing Systems in the Light of Current Energy-Conservation Strategies, in: Vidimus online magazine, No. 78 (2014).
  • Stefan TRÜMPLER und Sophie WOLF, Schutzverglasungen: Im Spannungsfeld zwischen Denkmalpflege und Energiepolitik, in: NIKE-Bulletin, 6 (2013), S. 40–41.
  • Sophie WOLF, Stefan TRÜMPLER, Karim GHAZI WAKILI, Bruno BINDER und Ernst BAUMANN, Protective glazing: The Conflict between Energy-saving and Conservation requirements, in: Hannelore Roemich und Kate van Lookeren Campagne (Hg.), Recent Advances in Glass, Stained-glass, and Ceramics Conservation, Zwolle, NL: Spa Uitgevers, 2013, p. 99–108.
Vitrocentre Romont – Au Château – Case postale 225 – CH-1680 Romont – Tél. +41 (0)26 652 18 34 – Fax +41 (0)26 652 49 17 – cr:vasb:ivgebprager.pu