OK

La peinture sous verre chinoise. Elements pour une histoire

L’histoire de la peinture sous verre chinoise n’a pas été racontée. Quelques livres d’histoire de l’art la mentionnent, notamment ceux consacrés au China Export Art, ces arts décoratifs (porcelaine, laque, ivoire...) réalisés en Chine au XVIIIème siècle et au début du XIXème pour l’exportation vers l’Europe et l’Amérique du Nord. Quelques articles, la plupart d’antiquaires, décrivent certaines de ces peintures et en discutent la manière ou les auteurs, mais aucune étude académique ne leur a été consacrée. Pourtant, elles furent l’objet d’un grand intérêt auprès de la cour impériale chinoise avant de provoquer une mode passionnée en Europe. L’aristocratie et la bourgeoisie européenne puis américaine commandèrent un grand nombre de ces œuvres sous verre, souvent inspirées d’estampes envoyées d’Europe dans ce but. Cet art marqua pendant près d’un siècle le monde culturel d’Europe et d’Amérique du Nord avant d’irriguer l’art populaire chinois jusqu’à nos jours. Cette recherche qui est entreprise dans le cadre d’un doctorat en histoire de l’art de l’Université de Fribourg, se veut donc une contribution à la connaissance d’un développement original de la peinture sous verre et d’une des rares rencontres artistiques réussies entre la Chine et l’Occident.

Recherche doctorale menée par Thierry Audric, sous la direction de Prof. Dr. Victor Stoichita, Faculté des Lettres, Section Histoire de l'art et Archéologie, Université de Fribourg. En collaboration avec le Vitrocentre Romont. Suivi scientifique: Yves Jolidon. 

Thierry Audric a soutenu sa thèse au mois d'avril 2016. La publication du travail suivra.

Vitrocentre Romont – Au Château – Case postale 225 – CH-1680 Romont – Tél. +41 (0)26 652 18 34 – Fax +41 (0)26 652 49 17 – cr:vasb:ivgebprager.pu